jeudi 16 juin 2016

Il était un 16 juin...

Il y a 5 ans, avait lieu la première plus belle rencontre de notre vie. Une douce et paisible rencontre reflet du bébé que tu serais et du grand garçon que tu es devenu.
Je pourrais me remémorer les derniers instants de grossesse, le départ pour la maternité, ta naissance, notre premier contact, les premières larmes qui sur mon visage ont coulé, tant l’amour m’a submergée dès l’instant où nos regards se sont croisés.
Je pourrais te dire que j’avais un peu peur, d’avoir un garçon. Peur de ne pas savoir m’y prendre, de ne pas réussir à m’occuper de toi, de ne pas réussir à nouer une quelconque complicité.
Je te regarde grandir avec émotion, je consens peu à peu à distendre le cordon. Mon fils. Mon bébé, mais plus vraiment, aujourd’hui, tu as 5 ans.
Aujourd’hui, j’ai quand même du mal à accepter ce temps qui passe si vite, j’ai l’impression que tout était hier. Te voir grandir aussi sereinement est une récompense face à ce temps qu’on n’arrive pas à gérer. Ce matin, tu t’es levé avec le sourire aux lèvres, ce jour que tu attends depuis des semaines est enfin arrivé. Tu es un grand garçon espiègle et curieux de tout, tu croques la vie à pleines dents, tu profites de ces années qui passent si vite. Tu ne t’en doutes pas, mais du haut de tes 5 ans, tu en rends des personnes heureuses. Je t’observe discrètement, mon esprit dissèque chacun de tes gestes, chacune de tes expressions. Il me faut me rendre à l’évidence : tu n’es plus un bébé.
Tu as grandi, tellement, et ton visage de bébé a laissé place à des traits plus marqué. Ton caractère s’est affirmé. Tu es un garçon qui sait ce qu’il veut, et aussi ce qu’il ne veut pas. Tout en restant facile à vivre, et plutôt très conciliant.
Tu t’affranchis de jour en jour, gagnant par-ci par-là encore un peu plus d’autonomie. Cette volonté de tout faire seul combinée à une soif immense d’apprentissage, me font chaque jour comprendre que tu vas t’envoler petit à petit.
Mais heureusement, il y a ce lien là. Ce fil invisible mais tellement palpable, qui nous connecte, nous relie. Il y a entre nous une complicité, une fusion que je peine à qualifier tant elle est vive, forte, saisissante. Ton sourire est mon moteur, ta joie de vivre mon soleil du quotidien. Ton sourire de fripon me fait fondre.
Aujourd’hui tu as 5 ans, tu es un adorable grand frère et le meilleur des enfants. Les deux années passées chez papy et mamy t'ont permis d'évoluer, je suis fière de constater que tu as la sagesse de papy et la tendresse de mamy.
La chance que tu as de vivre à Paris a forgé ton esprit critique. Tes voyages et ton engouement pour connaître les villes et capitales du Monde a ravivé ta curiosité et t'a offert une grande ouverture d'esprit.
Je pourrai en parler à ne plus en finir de tes acquis, de tes aspirations, de mon espoir pour toi et si tu y regardais de près, tu pourrais sûrement apercevoir une larme ou deux au coin de mes yeux.

mercredi 11 juin 2014

Cindrella comeback: Ils vécurent heureux et eurent Yessine

Ce fut un temps!! Le retour de Cendrillon après sept ans d'absence et beaucoup de bonnes nouvelles ☺️
A vrai dire la sortie du film de l'histoire qui a bercé toute mon enfance et la cause pour laquelle j'ai créée ce blog comme son nom l'indique A Cindrella Story m'a boosté, je reviens pour vous rassurer que les histoires de fée peuvent connaître un dénouement heureux.
Les anciens followers de mon blog se rappellent peut-être les péripéties de ma love story avec love of my Life (Amine) sinon vous pouvez consulter les anciens postes ☺️
Notre rêve est devenu une réalité de rêve.
On s'est marié le 11/08/2009, bientôt nous fêterons les Noces de Chypre et les quatre ans du bout'chou. Et oui, nous avons eu la chance et le bonheur d'avoir Yessine, un bout'chou d'amour et il grimpe rapidement.
Nous avons déménagé à Paris pour que l'amour éclate sous les millions de lumières.
Je ne suis plus la petite blogueuse, dont vous vous rappelez, grâce à vous, j'ai grandi, avec vos meetups, avec vos commentaires, avec toutes amitiés qui se sont nouées et qui évoluent sous d'autres cieux.
C'était une très période qui m'est chère, c'est pour ça je reviens aujourd'hui pour vous faire part de ce que je suis devenue :)

samedi 21 juin 2008

Enfin... le résultat du Bac!!


C'éééééééééééééééééé les vacances, c'ééééééééééééééé les vacances en Tunisie
C'est les vacances, pizzas, klaxons et spaghetti
C'est les vacances, c'est les vacances en Tunisie
C'est les vacances, antipasti tutti quanti

Hier, le Bac,
Ca crie, ça pleure, ça rit, ça fait du bruit
Jusqu'à minuit,

On attendait Clicli

un e'sms disant que j'ai réussi

Jeeeeeeeeeeeeeeee ne suis plus une écolière
Demain, je saurai ce que je suis
Mnt,
C'est les vacances, c'est les vacances en Tunisie



dimanche 27 avril 2008

Bac Sport

Un avant gout du Bac Sport by Sadi9iens, au petit matin vous aurez droit à TOUTES les photos.





19 et demi w mata7kich.

jeudi 17 avril 2008

Quatourza

Tchanchina:
1- The success is at hand
2- Quatourza
3- Je suis sur un nuage
Alors, qu'est-ce qui m'arrive?

jeudi 24 janvier 2008

Photos d'(mon) anniversaire


Un double anniversaire entre cuisines, c'est une tradition familiale, compréhensible si on est né le 05, 17, 18, 19, 20 et 29 janvier, en plus des nouveaux membres élus de cœur.



dimanche 30 décembre 2007

Tunis se met en costumes

Cher bloggeurs,
Je ne sais si vous l'avez remarqué autant que moi, mais, il me semble que Tunis a été cible d'une invasion extraterrestre. En effet, là où je vais je me retrouve façe à des créatures bizzares, dont certaines sont aimables.


Le dinosaure qui a envahie Monop' Carthage

Daddy long legs qui a eu la main mise sur Géant

Enfin, en scoop les méchants cosmonautes qui ont planifié cette opération

Sorry


Sorry... I never told you all I wanned to say

Sam7ouni yé jmé3a lé 9oltelkom 3idkom Mabrouk w lé Marry Christmas hédheka 7al li 3adi el BAC w y7ot fi gualbou ama walahi dima metdhakretkom

mardi 30 octobre 2007

Asadi9ou 3inda Dhi9

9alek "asadi9ou 3inda dhi9", hani fi dhi9 w ma9it hata rbo3 sadi9 ken jit bech nadh7ek w nal3eb rani nal9ahom el kol ama wa9t li jed ejad matal9a 7ata 7ad.
Ye5i t9at3tou les informaticiens? ma3ad ya3ref 7ad el BASE tawa, kolkom 3andkom mata3mlou?
rabi m3aya fi ha devoir el ma7noun

jeudi 18 octobre 2007

Joyeux Anniversaire MaMa


Joyeux anniversaire Mama, beaucoup de vœux, beaucoup de bisous et tout mon cœur, enfin ce qu'il en reste.

N.B. Joy: L'anniversaire de MaMa est pour le 19, non seulement tu es tête en l'air, mais en plus bien à l'avance.

lundi 24 septembre 2007

Une pluie de tonnerre & un amour plus fort que la nature


Vous l'avez vécu... autant que moi, cette pluie qui battait de plein fouet, qui nous giflait les visages encore bronzés.
Vous l'avez sûrement vécu différemment.

A la sortie du lycée, rien ne présageait que j'allais attendre durant plus de deux heures l'arrivée du chauffeur jamais arrivé.
Les coups de fil désespérés de mes parents ne faisaient qu'augmenter mon stress et ma colère, notamment avec ces cons irrespectueux qui au lieu de rentrer vite chez eux se souciaient de vouloir savoir ce que j'ai à attendre sous la pluie.

Mon sauveteur, mon ange gardien s'appelle.... vous l'avez deviner: Amine.
Mon héros que la pluie n'intimide pas et dont la petite voiture blanche se transforme en colombe pour venir à mon secours, pour voler sur les marrées d'eaux qui flanquaient partout et me ramener sous mon toit bien au chaud.

Je ne t'avais peut-être pas remercié le 21 septembre pour tous les bons moments que nous avons vécu ensemble, je devrai te remercier maintenant pour ton grand coeur, ton courage, ta "rjouliya" comme on dit, enfin toutes les qualités qui font que je t'aime.

vendredi 21 septembre 2007

21 septembre 2006-2007


Qui pense que les contes de fée ne durent qu'une nuit?
Notre conte de fée, à Amine et moi, dure déjà depuis une année.
Je touche du bois, Rabbi ykhalina lb3athna.
Une année depuis que nos yeux se sont accrochés pour la première fois, tout ce que nous avons vécu depuis est émerveillant.
Une année d'amour, de partage, de fous rires, de quelques moments difficiles, de sorties, de moments précieux.
Une année déjà et toute la vie j'espère.

Ce soir, 21 septembre, pour fêter notre première année de vie presque commune, mon chéri m'a préparé la surprise d'une soirée très en Vogue fleurie d'une rose rouge, traditionnelle complice des amoureux, et d'une écharpe rose qui me rappellera sa tendresse même en son absence. Encore une soirée mémorable, d'ailleurs souvent nos soirées le sont.

Devrai-je le remercier? Pour la soirée, pour toute l'année? Pour tous les moments forts vécus?

jeudi 20 septembre 2007

Le Smiley est plus vieux que moi


Quoi encore?!
Mr Smiley fête ses 25 ans, c'est ce que je viens de lire sur Yahoo!

On dit que c'est un américain, encore eux pffff, qui a eu l'idée, en 1982, d'utiliser sur un écran d'ordinateur trois signes de ponctuation, :-), pour dessiner un petit visage souriant à l'horizontale qui signalait une plaisanterie et qu'il a remarqué qu'il suffisait de changer l'autre parenthèse pour marquer la mauvaise humeur :-(. (Le point là, c'est un grain de beauté :p)
Depuis, des dizaines, des centaines et maintenant des milliers d'émoticones ont apparu, jusqu'à ce que j'en deviens FAN, j'en collectionne les plus mimi, les plus sympas, les plus mahboulin, pour mon msn.
Les Smileys, y'en a ceux qui aiment, ceux qui en abusent et ceux qui n'aiment pas du tout, les trouvent enfantins, juvéniles, tout comme moi.


dimanche 16 septembre 2007

Qui voudra bien m'emmener demain à l'école?

Je stress grave, je porte mon tablier et je demande à tous ceux qui me croisent à l'escalier "qu'est ce que je pourrai porter demain?" et je réponds par un non à toutes les propositions.

Badr m'accompagnera au lycée pour la troisième année. Il a pris un coup de vieux mais je ne lâcherai pas mes anciens amis. Cette année, malheureusement, 3am Monji ne sera pas là, un con à la voix très porteuse et aux manières rudes le remplace, mal.

Il n'y aura pas mes amis de toujours non plus. Chdooola, et pour la première fois depuis 7 ans, ne sera pas avec moi, et on ne pourra plus se payer la tête des profs et surveillants. Beaucoup d'autres ont changé de lycée ou de classe. Je devrai faire avec et m'habituer aux nouveaux visages, à ceux que j'appréciais et ceux que j'appréciais moins.

Côté prof, si je suis contente de retrouver mon prof de math Adnène, la prof d'arabe, qui est désormais matière obligatoire même pour les branches scientifiques, me fait flipper parce qu'elle avait déjà une dent contre mon frère, et j'ai comme une impression primaire et intuitive que nous n'allons pas nous entendre. Bon, moi, j'arrive à me faire entendre d'une manière ou d'une autre. Mais, elle, si elle pense que je vais bien écouter ce qu'elle dit, et bien elle peut rêver. Ces gens qui décident pour nous auraient dû bien réfléchir avant de mettre l'arabe pour les élèves de terminale sciences ou info. La philo suffit laaaaaargement, je pense.

Le directeur du lycée a aussi changé, il ne sera plus là, à traîner sa tronche dans le bahut. Son charisme et ses costumes élégants nous manqueront parce que désormais, nous avons droit à un plouc en guise de directeur du premier lycée de Tunisie. (Selon Wikipédia)

Évidemment, que j'essayerai de me concentrer à m'habituer à tous ces nouveaux aléas, à mes cours, au concours du mois de juin, booon, je vais pas commencer à en parler dès maintenant. Je passerai des fois prendre de vos nouvelles ou vous donner des miennes.

Alors, demain, je serai mguarbta, mzayna, nouveau tablier, ancien cartable, beaucoup d'cahiers à spirales dont l'un dédicacé de mon chéri, fer7ana bel 3awda el madrasya wa bili9aii Fri7et (que sa famille me pardonne). Reste qu'un seul détail à régler: y a-t-il quelqu'un de courageux, de paternel qui pourra m'accompagner demain à l'école? :p

samedi 15 septembre 2007

R... Comme Rentrée


R... Comme Rentrée
R... Comme Rire nerveux
R... Comme Réussite

jeudi 13 septembre 2007

Looks like summer is ending...

(L'une des dernières photos de cet été, prise à Nabeul, le 30 aôut)

A quelques jours de la rentrée, j'ai ouvert mon manuel de français et je suis agréablement surprise par les thèmes. Des thèmes pour "Grands", Amour, Liberté, Sciences. Adieu le Grand Meaulnes et le Petit Poucet.
Les premières pages de l'ouvrage m'offrent les textes, de nos jours dits "lyrics" de "La Bohème" et "Les feuilles mortes".
C'est rassurant... pourvu que nous aurons un bon prof de français symathique et un peu farfelu.


Par la même occasion Romdhankom Mabrouk


lundi 13 août 2007

Evoluer les esprits


En réponse à ma question d'hier, afin d'évoluer pour un avenir meilleur.
En réponse aussi à ceux qui salissent les blogs par un spam disgracieux contre la femme tunisienne, il y a la fonction delete.

dimanche 12 août 2007

Question

A l'occasion de la fête des femmes, une petite question (3lé 9addi). Les jeunes filles fêteront-elles la date symbolique du Code "de la femme tunisienne"?

- Réponse demain.

jeudi 9 août 2007

Soldes : Sold your soul


Le 31 juillet, 23h45 on était à Carrefour. 00h01, on est sorti pour rentrer chez nous. Déçues, non, on s'y attendait. C était en regardant les vidéos sur quelques blogs que j'ai voulu descendre mon sceau (odli bi dalwi, en arabe)
Donc la nuit de mardi au mercredi, j'étais à Carrefour espérant quelques articles coups d'coeur.
Il est vrai que le parking était plein mais rien ne présageait que çà allait mal se passer. L'an dernier ma cousine y était et c'était fabuleux à ses dires.
En fait, les gens avaient l'air bien, seulement au fil des secondes, la tension montait. Je réalisais comme le même tunisien qui se plaint de l'autre est le même impoli, arrogant, irrespectueux. Chacun a l'air d'être quelque de bien, mais en fait, nous sommes trop imbus de notre personne. Les phrases du genre "Chkounek enti?!, Chkoun testkhayel rou7ek?!", w "malla niveau", se répétaient.
Ces mêmes personnes "respectables", chacun tenait un charriot près à l'assaut poussait les gens en chaire, des fois bien en chaire, avec le charriot métallique (Mouch Naddou).
Nous sommes rentrés presque sans regret, enfin, avec le regret que la société tunisienne soit ainsi.
Le lendemain, avec Joy, c'était Notre journée entre filles. Lécher les vitrines jusqu'à ne plus avoir de salive, vider les boutiques jusqu'à exploser nos économies et rire jusqu'à nous exploser la mâchoire.
Surtout rire, de la médiocrité de certains articles, de ce à quoi nous ressemblons en essayant un truc qui de toute façon on est sure qu'il n'est pas bon. Prendre des faux airs, et nous prendre en photo même en cabine d'essayage :o)
Notre ronde a commencé à 9h, aucun centre commercial de Tunis et banlieue n'a échappé au peigne fin à la recherche de l'introuvable. Et ce n'est qu'à 21h, qu'un grand bol d'eau salée a récupéré la fatigue.

dimanche 5 août 2007

Un meetup sympathique


Ce matin, Joy et moi étions à Biwa pour assister au meetup matinal organisé par Clandestino et le gouverneur de Normaland. A 10h30, rien ne présageait un meetup. On dévisageait les gens, que des couples, aucun groupe de quatre ou plus. Joy avait un présentiment. Clandestino a l'air d'être bloggueur. Et ce n'est que quand il s'est adressé à un couple croyant qu'il s'agit de Azwaw et ptitbeurre que nous avions eu la certitude du fait qu'il est bloggueur.
Anyway, on s'est rencontré avec Clandestino et le gouverneur de Normaland (venu sans gardes corps ni cortège) simplement. Et les bloggueurs commençaient à affluer.

Ce qui est frappant c'est la diversité d'horizon, notamment par rapport aux 2 meetups auxquels j'ai déjà assisté et où les gens sont assez homogènes comme une bande de vieux amis et qui l'étaient quelque part.
L'une des grandes richesses de ce meetup est notre doyen Azwaw (al ach9ar thou erraya ethahabiya, en arabe) , un Grand Monsieur de la Culture ou plutôt un Monsieur de Grande Culture. Un berberophone, mémoire de la Tunisie que je ne connais pas.
Il y avait aussi Dismalden, Stupeur, MetallicNaddou, karim2k, Tarak de Afkar Layliya, Saf1,
et le commentateur WereWolf.

De nombreuses absences pesaient, surtout celle de Amine dont beaucoup me demandaient la raison pour laquelle ma moitié ne m'accompagne pas contrairement à notre réputation d'inséparables.
Mais, la discussion allait bon train, derrière mon statut de benjamine (youngest member), j'en profitais pour entendre et mieux connaitre chacun de ceux qui se cachent derrière les pages colorées et fascinantes.
Je suis réellement enchantée de vous avoir connu, continuez à nous faire plaisir.


vendredi 3 août 2007

Les vacances de Miss Cindrella


Ce n'est pas un titre de roman, juste la description de la semaine dernière, quand le laptop était hors service.
Contrairement à l'année précédente où j'ai passé un stage d'intégration à la vie professionnelle, cet été est tout différent quoique pas moins chargé.
D'abord, un cours d'anglais dans un cadre des plus amicales et sympathiques avec Bob, Carry et tout le groupe, enfin les deux groupes, les sympas et 7izb elmou3artha.
Une fois le cours finit à 16h45, j'accours rejoindre les miens au bord d'une piscine banlieusarde. Chpla9... Chpla9... Je m'rahabille et nous sortons Amine et moi roder et inspecter les différents salons de thé fleurissant ci et là. Zedou des serveurs jdod fel Uranium w badlou chwaya tablouet, w service fi Biwa yemchi w yefsed, w Vogue dima fergha :o)
Une fois la nuit tombe, doura fel 7ouma, la file d'attente chez Pizzoo et la glace quotidienne chez Ridha.
Et ainsi va la vie!
Tawa tal3ouli btal3a jdida, études physique jeudi et vendredi à l'autre bout de la ville. Le mois d'aout bat à plein fouet et la pauvre petite cyrine ajoute un élément à sa journée et pas des moindres: résumer un manuel de physique à l'ancienne. Meskina, ena, ech bech n9assi fi hal bac!
En attendant, menu principal du jour, chpla9... chpla9... w doura en pleine lune w Interneeeeet.

mardi 17 juillet 2007

Mes premiers pas


Mes premiers pas, Mon deuxième blog.
Juste une envie artistique.

mardi 10 juillet 2007

A mon tour, mes préférences

Suite au tag' de Saf1, je m'y mets moi aussi, et je mets du mien.

Ma chanteuse préférée: Avril Lavigne

Mon groupe préféré: El fer9a al 9azdiriya

Chanteurs que j'aime pas: Belguécem BouGuenna et George Wassouf

Personnage historique politique national: Fri7et*

Personnage international: Love of my life

Mon blog en quelques mots: Un espace pour vous livrer mes rêves, mes états d'âme et d'esprit... Mon amour, mon enchantement et des fois un zest of fun ou quelques photos dingos.

Ville préférée: La Sim City que je me suis créée

Film d'horreur préféré: The ring

Restaurant préféré: Pizza Phone Carthage

Terrasse de café préférée: Uranium Carthage

Mon vidéo clip préféré: découvrez par vous même


envoyé par nanou974-13


A qui le tour?
- Love of My life
- Klem Ellil
- Wounded Spirit
- Karim2k

* La Coupole mémorial de Fri7et est juste devant Essad9ya

samedi 7 juillet 2007

Plongeons

Quelques plongeons et équilibres rafraichissants...

samedi 30 juin 2007

vendredi 22 juin 2007

Mabrouk Amoura


Mabrouk Amourti l3a9ba lil maîtrise w lel 3irs :p

Wel 3a9ba liya wel Abir zeda, l'an prochain.

Mabrouk DouDou


M3alem weld 7oumti, yjibha mela chnoua!!!

vendredi 15 juin 2007

Zust of Fun II

A foolish song : Hymne des Sadikiens



Fin des exams, fin d'une année scolaire très mouvementée, très funny, inoubliable.
Des copains de classe trèèès sympathiques avec qui j'ai partagé une infinité de moments joyeux, et pour qui je dédie cette "chanson" qui a rythmé cette fin d'année.
Mes voeux de Réussite et de Bonheur à tous.
L'année prochaine, c'est pas si loin, juste quelques plongeons, quelques soirées, quelques folies.
Café Echawachiya nous attend le 15 septembre.

samedi 9 juin 2007

Que peut-on découvrir en soi?

On peut découvrir en soi, et autour de soi, les moyens qui permettent de revenir à la vie et d'aller de l'avant tout en gardant en mémoire sa blessure.
Les chemins de vie se situent sur une crête étroite, entre toutes les formes de vulnérabilité.
La seule protection consiste à éviter les chocs qui détruisent autant qu'à éviter de trop s'en protéger.
Chaque âge possède sa force et sa faiblesse et les moments "non blessés" de l'existence s'expliquent par notre capacité à maîtriser, voire à surmonter, ce qui, en nous, relève, dans un constant remaniement, de l'affectif et de l'environnement social et culturel.
Le bonheur n'est jamais pur.
Pourquoi faut-il que, si souvent, une bouffée de bonheur provoque l'angoisse de le perdre ? Sans souffrance, pourrait-on aimer ? Sans angoisse et sans perte affective, aurait-on besoin de sécurité ? Le monde serait fade et nous n'aurions peut-être pas le goût d'y vivre.

jeudi 7 juin 2007

Une trahison inattendue

Je suis déçue de la plus chère de mes proches, je ne t'oublierai jamais cette trahison.

mercredi 6 juin 2007

Un triplé de 6 très émouvant


Le 06/06/06 :


A 7h30 du matin, je suis sortie de la maison, direction centre ville, j'avais un RDV avec mon premier maître de stage. Je n'avais que 17 ans, et je commencerai à travailler, pour de vrai :o)

Mon maître de stage est un homme à la fois rigoureux et sympathique, enfin pas souvent, juste quand il est de bonne humeur, mais surtout, il est paternel.

J'ai commencé à travailler à 9h heur après une petite formation concernant le cabinet, son historique, ses clients notamment les V.I.P. et puis mon maître de stage avait quelques courses à faire donc il m'a laissé seule, jusqu'au l'arrivée de Hend, qui était stagiaire aussi. Enfin, pas exactement comme moi, elle était avocate stagiaire.

J'étais trop intimidée, à l'âge de 17 ans je m'attendais pas à être responsable d'un cabinet, de communiquer avec les clients, de me rappeler des détails d'une importance pour l'avenir des dossiers, c'était trop fort pour une gamine.


Le premier client qui est arrivé c'était un beau gosse séduisant, Zyed, c'était l'ami de Hend, il est venu la chercher.

Depuis, une petite histoire bien marrante est née, d'autant plus qu'il travaille dans le secteur que je chéris le plus, le domaine informatique, et que c'est un garçon bien cultivé avec des idées en couleur plein la tête et des histoires inédites et croustillantes de son séjour en Emirates.

C'était une belle expérience, pleine de discussions intéressantes et de bons moments et qui comme toute bonne chose a pris fin.


De mon premier job, j'ai appris plein d'astuces, j'ai acquis une facilité de communication avec les professionnels, un sang froid, la gestion des dossiers des sociétés, un peu de tout, des informations sur l'investissement, sur l'immobilier, sur les peines, sur les contrats, des notions dont j'ignorais l'existence même, mais, ce qui était le plus intéressant pour moi, le plus émouvant, c'est de voir l'émotion de mon entourage, des membres du cabinet, des clients de me voir évoluer au fil des jours, et de voir ma vie se transformer d'une journée à l'autre.

J'ai gagné aussi ma première paie, je me suis offerte ce que j'aimais avec. Je ne sais pas si les objets peuvent représenter les gens, mais j'ai acheté des choses qui me répresentaient. Une bonne paire d'espadrilles bien colorés pour l'évasion, le mouvement, l'élégance, une web cam, un micro et une flsh disc, pour ma passion pour l'informatique, la communication.

Le 06/06/07 :


La journée ne ressemble pas du tout à celle d'il y a une année, et en voilà le récit...

J'ai passé la matinée seule à la maison, j'ai eu une petite dispute avec mon chéri, qui a su adorablement rattrapé les choses en me faisant l'agréable surprise de se connecter de sa voiture de devant chez moi, en utilisant ma connection :o) pour me dire qu'il est là et qu'il m'aime encore et toujours.

L'après midi, je suis sortie un peu avec Faten, ma cousine,

Il n'y a que deux bémol , NaNa est encore malade :( et il n'y a aucun stage en vue pour l'instant ... :'(

vendredi 25 mai 2007

A little of tenderness


A little of tenderness?
If ever he misses me, I fill up kisses for my man.

dimanche 20 mai 2007

Géant هيا بنا نمرح في

هيا بنا نمرح في Géant
قبل مايجي الـSergent
يصيح« Interdit au + 10 ans »
L'enfance du coeur de 7 à 77 ans

samedi 19 mai 2007

Friendly Meetup

A un moment donné, on commence à se demander qui se cache derrière ces idées en couleur.
Samedi après midi, je me suis rendue avec Joy et L'homme de ma vie à Fun Food percer en partie ce mystère.
La sympathie pétillait dans les yeux de Tunisian Doctor que déjà ma soeur apprécie fortement, de Citizen dont on aime la musique et les présentations personnalisées des grands de ce mode, de TonTon Jacob, au sourire radieux et aux proverbes du fin fond de la Tunisie. C'était quoi déjà?, de Raspoutine, l'élégant, de Bidules, l'hôte qui nous a invité et celui qui connait la blogo plus que nous.
Et une belle Fatma, non blogueuse, certes, mais bien gentille.
Comment aurai-je pu oublier Ulyssen, fin connaisseur des soirées et des virées nocturnes.
De retour, on a voulu garder le sourire, on a continué vers la Marsa avec ma petite tribu pour une glace chez Sallem et des éclats de joie.

dimanche 13 mai 2007

Who's that boy?

Behind every smart man, a crazy girl who enjoys herself.
Cliquez sur la photo du slide pour savoir qui se cache derrière cet "homme" :o)

De Who's that Bo...

lundi 7 mai 2007

Les profs absents, le Bonheur présent


Par un mystérieux heureux hasard, en allant au lycée ce matin, trainant les pieds, je découvre que je n'ai pas cours, puisque trois de mes profs seront absents. Par ce même mystérieux hasard, à la limite de l'incroyable, Amine non plus n'a pas cours.
Ne cherchez pas trop à comprendre. En somme, un concours de circonstances pour que je passe une journée inoubliable avec l'homme de ma vie.
Première phase de notre journée à flâner main dans la main: Carrefour, où nous avons passé d'un rayon à l'autre avant d'atterrir au rayon Lecture à découvrir les contes de fées pour enfants, en attendant le notre.
Deuxième phase, nos pieds et sa voiture que nous retrouvons enfin après une lourde absence, nous ont emmené visiter la maison "KIDS" au Zéphyr. Une déco à croquer et une ambiance qui m'a fait craquer. J'avais les larmes aux z yeux, tellement c'était mignon, et tellement je voulais avoir un enfant, là tout de suite, un seul enfant de toi, comme chantait Phil Barney, et que contrairement à la chanson, tu resteras la vie durant à mes côtés.
Je t'aime chéri, et j'attends avec impatience le jour de notre mariage, juste pour te voir à mes côtés à jamais et bien sur pour avoir une bonne douzaine de gosses;)
Après, on est allé à la plage de la Marsa, j'ai laissé la gamine que je suis encore se défouler comme je ne me le suis pas permise depuis longtemps, les pieds pleins de sable, je riais aux éclats alors que mon chéri n'arrêtait pas de me chatouiller.
Dernier grand moment de la journée, Queen, notre salle de jeux favorites pour quelques coups de Billard avec nos amis.
Je rentre après une journée émouvante, je me sens fatiguée et j'ai très envie de dormir dans tes bras :( mais, je ne me prive pas de mémoriser ma journée sur mon écran.
Merci chéri pour cette journée fabuleuse, riche de petits moments si doux, et même si on a passé toute la journée ensemble, tu me manques grave.
Je t'aime bébé.

mercredi 2 mai 2007

Condoléances & Concert de Diam's


D'abord, je présente mes sincères condoléances à tous les tunisiens pour la perte des personnes présentes au concert des soit disant "star ac" à Sfax.
Le même soir, j'étais présente au concert de Diam's à la coupole de Menzah. Ce qui est arrivé à Sfax, aurait pu se passer à Tunis. Il faut faire plus attention et songer à s'organiser. De surcroît, nous devons être plus conscients des notions de sécurité en arrêtant de nous pousser et de nous bousculer pour un rien, à un concert, au stade, sur nos routes, ou dans un souk.
Un concert, c'est un lieu pour profiter de la musique, bonne ou moins bonne, chacun selon ses goûts, ce n'est pas un lieu ni pour se bagarrer ni pour s'entretuer.

Je disais, donc, que le soir de ce drame, j'étais au concert de Diam's avec ma Shayla préférée et beaucoup d'autres collègues de classe. L'ambiance était vraiment bonne. La musique aussi. On doit peut-être remercier le Bon Dieu que personne n'a été blessé ni tué. Bon, relativisons, ce qui s'est passé à Sfax est un drame isolé. Mais, chacun de nous doit se mobiliser, d'abord par son comportement pour que cela ne se répétera plus.

dimanche 29 avril 2007

samedi 21 avril 2007

Holiday On Ice - Patinage Artistique

Mais qu'est-ce qu'elle nous sort celle-là? Déjà l'hiver était long, froid et tardivement pluvieux. A la première lueur d'un soleil printanier, elle nous parle de neige, de glace... Mais, là, il s'agit d'une discipline artistique qui m'a toujours tenue à coeur : Le patinage artistique.
Bonne rolleuse, j'ai toujours rêvé de patiner et je n'en ai pas encore eu l'occasion, même avec l'ouverture de Blue Ice à Yasmine Hammamet et malgré mon ancienne carte membre Karthago, je n'y ai jamais mis les pieds, faute de compagnie peut être, faute de bol tout court.
Devant ma télé, je suis toujours à l'affût des spectacles de patinage artistique, et là, je suis bien servie avec un documentaire promotionnel de Mystery, le nouveau spectacle de Holiday On Ice, une célèbre troupe de patineurs qui se produira en France les jours à venir. Dommage, qu'ils ne viennent pas en Tunisie, je crois que c'est faute d'infrastructure adéquate, un jour peut-être, qui sait.
Il s'agit d'un spectacle féérique racontant les aventures d'une Alice au pays du jazz sur des notes de La danse macabre de Saint-Saëns. Il y aura même, parrait-il, un mariage fastueux et magique, le tout rythmé par les voltiges vertigineux des danseurs et danseuses.

dimanche 15 avril 2007

vendredi 13 avril 2007

Le Futur sera...

Les résidences du futur


Le bureau du futur


La Cuisine du futur

les WC du futur




la voiture du futur

Et enfin, l'homme du futur


Bienvenue – Bainvegni – Welcome – Willkommen – Benvenuti sur le blog de Cindrella